• Psaumes 34.16.23

    "L'Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé,
       Et Il sauve ceux dont l'esprit est dans l'abattement,
       Le malheur atteint souvent le juste,
       Mais l'Eternel l'en délivre toujours"   

     
      
    Je suis  allé à la Croix avec un coeur brisé.
    Je suis  venu vers les miens et les miens ne M'ont pas reçu.
    Mon disciple Judas M'a trahi et Mon ami Pierre a nié Me connaître.
    Mes disciples M'ont abandonné, tous, sauf Jean, le bien-aimé.
    IL M'aimait assez pour risquer sa vie pour Moi.  Et les filles de Sion étaient là aussi, avec marie, Ma mère bien-aimée.

     
    Cependant J'ai été rejeté par ceux-là même qui auraient dû me reconnaître, car nombre d'entre eux, les scribes , avaient passé toute leur vie à étudier les Ecritures que J'avais inspirées, Moi, le "verbe", le "logos",  éternel. Quelle tragédie ! Ils connaissaient Ma Parole, mais ils ne M'ont pas connu, Moi, l'auteur de Ma Parole. Simplement parce-que leur connaissance était charnelle et ne procédait pas de l'Esprit de Dieu. Car il faut la lumière du Saint-Esprit pour changer les "logos" de Dieu en "Rhema" , pour que les hommes puissent croire, recevoir et changer.
      
    Je t'adresse, à toi dont le coeur est brisé en ce jour, Mon "Rhema" (la Parole éclairée). Tu as été rejeté(e) par l'être que tu aimais le plus. Tu es blessé(e) et ton coeur est meurtri. Aujourd'hui, écoute la Parole que JE t'adresse personnellement . Mon Saint-Esprit saisi cette parole vivante et te la donne. Sache que chaque mot est vraie. Je suis  près de toi, pauvre coeur brisé, Je ne refuse en rien de te connaître. Je ne te délaisserai, et Je ne t'abandonnerai pas.  Je vais te délivrer de toute tes peines, toutes. Tu es mon/ma bien-aimé(e). Tu as plus de prix pour moi que le ciel tout entier.
    c'est pour toi que je suis mort

     Repose-toi en Moi, Laisse-Moi sécher tes larmes et guérire ton coeur meurtri. Ce faisaint, Je restaurerai aussi les "ailes e ton espérance" et tu pourras à nouveau voler.


     (Auteur inconnu)

     

     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique