• Mon ami (e)

    par laurent le 19 juin 2010 · 3 commentaires

    dans la rubrique Bible,Christianisme,Divers,Pratique


    Source : http://www.blogdei.com/9255/mon-ami-e/


    Jésus veut te guérir!

    Mon ami (e), Jésus n’est pas venu dans le monde pour te condamner!
    Mais il est écrit: « pour te sauver! »

    Je n’ai pas eu besoin que l’on m’explique ce qu’était le péché mais j’ai eu besoin de me sentir pécheur moi qui me croyais juste, avec peut-être quelques défauts mais qu’étaient-ils en comparaisons avec la violence, les meurtres et tout ce que l’on pratique dans ce monde?
    Oh il est vrai qu’il n’y a rien dans ce monde d’interdit que je n’ai bravé! J’ai tout essayé et dans le tout, il y a certainement ce que toi tu as vécu ou que tu vis maintenant et qui ne peut pas te rendre heureux. Chaque jours tu retournes à ces choses et à chaque fois tu te dis que demain tu arrêteras et demain vient et tu ne t’arrêtes toujours pas et tu ne sais plus comment faire. Alors tu t’es peut-être dis, je vais chercher par ici où par là si je trouve une solution…et te voilà maintenant lisant ces quelques lignes et te disant après tout, au point où j’en suis peut-être que ce Jésus…
    Et bien le choix que tu viens de faire est un choix qui peut changer radicalement ta vie!

    Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
    Matthieu 11:28

    Cette histoire c’est peut-être aussi un peu de ton histoire!

    « Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table. Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu’il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d’albâtre plein de parfum,
    et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait ; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum.
    Le pharisien qui l’avait invité, voyant cela, dit en lui-même : Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c’est une pécheresse.
    Jésus prit la parole, et lui dit : Simon, j’ai quelque chose à te dire. -Maître, parle, répondit-il. -
    Un créancier avait deux débiteurs : l’un devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante.
    Comme ils n’avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel l’aimera le plus ?
    Simon répondit : Celui, je pense, auquel il a le plus remis. Jésus lui dit : Tu as bien jugé.
    Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon : Vois-tu cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as point donné d’eau pour laver mes pieds ; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux.
    Tu ne m’as point donné de baiser ; mais elle, depuis que je suis entré, elle n’a point cessé de me baiser les pieds.
    Tu n’as point versé d’huile sur ma tête ; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds.
    C’est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés : car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu.
    Et il dit à la femme : Tes péchés sont pardonnés.
    Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes : Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés ? »
    Luc 7:36-50

    Vois-tu dans ce texte il n’est pas explicitement dit ce qu’elle faisait, ce qu’elle pratiquait et même si l’on peut imaginer certaines choses, le texte laisse libre cours pour nous montrer que tout ce que nous pratiquons et qui laisse en nous un sentiment désagréable, le sentiment d’être sale et ce besoin de pardon peut nous amener à nous identifier à cette femme. Mais ce qui est intéressant et surtout au dessus de tout ce que cette femme a put faire est la démarche qu’elle va faire lorsqu’elle va apprendre que Jésus est dans la maison!

    Oui mais voilà me diras-tu si Jésus était là, je pourrais peut-être faire moi aussi cette démarche.

    C’est là mon ami (e) la bonne nouvelle, c’est que cette démarche tu peux la faire aujourd’hui car Jésus est là! C’est justement l’expérience formidable que nous chrétiens avons faites un jour et c’est pourquoi nous témoignons encore que Jésus, non seulement est vivant mais qu’Il est là, près de tout ceux qui l’invoquent avec un coeur sincère.
    Voilà la différence incontestable entre toute les religions et Jésus! Mahomet est au tombeau, Bouddha est au tombeau, Confucius est au tombeau mais Jésus est ressuscité et parce qu’Il vit alors tu peux toi aussi le rencontrer!

    Ton vrai besoin aujourd’hui c’est d’être réconcilié avec Dieu.

    Dieu ne veut pas t’envoyer le feu du ciel comme certains le disent pour te punir, mais Dieu a vu ton coeur, tes larmes, ta misère et Il veut te secourir, t’aider, te consoler: te guérir!

    La vrai question est: veux-tu être guéri?

    Car ainsi parle le Très Haut, Dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint : J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté ; Mais je suis avec l’homme contrit et humilié, Afin de ranimer les esprits humiliés, Afin de ranimer les coeurs contrits.
    Je ne veux pas contester à toujours, Ni garder une éternelle colère, Quand devant moi tombent en défaillance les esprits, Les âmes que j’ai faites.
    A cause de son avidité coupable, je me suis irrité et je l’ai frappé, Je me suis caché dans mon indignation ; Et le rebelle a suivi le chemin de son coeur.
    J’ai vu ses voies, Et je le guérirai ; Je lui servirai de guide, Et je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui.
    Je mettrai la louange sur les lèvres. Paix, paix à celui qui est loin et à celui qui est près ! dit l’Éternel. Je les guérirai.
    Esaïe 57:15-19

    Mon ami (e), je ne sais pas où tu en es aujourd’hui avec ta vie, ta famille, ton boulot et le reste mais je sais que si tu te tournes vers Jésus alors ta vie va changé!

    Tout ceux qui sont ici sur le blog sont certainement prêt à t’encourager, à t’aider et à te soutenir. Alors n’hésite pas et saisit l’occasion qui t’est donné aujourd’hui: Rencontre Jésus.

    »J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu ; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs.
    Quand on tourne vers lui les regards, on est rayonnant de joie, Et le visage ne se couvre pas de honte.
    Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses. »








    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique